• "Nous nous dirigeons vers un gouvernement mondial" - Nigel Farage

     

    INTERVIEW EXCLUSIVE DE NIGEL FARAGE - 26 OCTOBRE 2012

     

      Aujourd’hui, lors d’une interview extrêmement puissante le parlementaire européen, Nigel Farage a déclaré à King World News, “Ils veulent même obtenir des pays de la zone euro qu’ils modifient leur constitution, qu’ils inscrivent dans leurs constitutions qu'ils obéiront à tous les ordres de Bruxelles.”   Farage met également en garde “Désormais, il est très très difficile d’ignorer ces voix qui m’ont dit depuis 20 ans que derrière tout ceci, il existe un groupe de personnes qui veulent établir un gouvernement mondial … Il commence à nous regarder droit dans les yeux.”

    Farage a également parlé de l’or, mais d’abord, voici ce qu’il avait à dire au sujet de la crise que nous sommes en train de vivre: “Nous avons atteint un point où malgré les problèmes économiques, sociaux et politiques qui existent à l’intérieur de la zone euro, dont les intérêts entre le nord et le sud de l'Europe qui divergent de jour en jour, malgré tout cela, la classe politique, à Bruxelles a un tel pouvoir qu'elle use de plus en plus de tactiques extrêmes. 

    Ils font cela pour enfermer les pays dans une nouvelle forme de gouvernement tellement éloigné de tout concept de démocratie libérale, que je pense que cela en est devenu effrayant. Aussi, j'ai vraiment fait le point au parlement hier, sur le fait que tous ces plans de sauvetage ont été conçus pour que les pays se soumettent directement aux ordres et au controle des institutions de l'Union Européenne.  Et franchement, leurs premiers ministres deviennent des marionettes et pour reprendre les termes de ceux qui souhaitent vraiment la création d'un état européen, ils sont vraiment enchantés. Ils souhaiteraient presque que chacun soit ruiné et alors, ils auront enfin le contrôle de tout.

    Par exemple, en Irelande, récemment, la Troika (La Banque Centrale Européenne, la Commission Européenne et le Fond Monétaire International) 50 personnalités officielles, se sont rendues à Dublin. Ils ont analysé les livres de compte et se sont réunis avec le premier ministre irlandais Enda Kenny et ils lui ont dit ce qu'il devait faire exactement en termes de dépenses et de taxes gouvernementales.

    Je veux dire que le peuple irlandais n'a presque plus aucune raison de s'en remettre aux élections démocratiques lorsque ce sont des technocrates qui contrôlent tout. Et Van Rompuy veut même aller une étape plus loin. Il veut carrément que tous les membres de la zone euro signent (vous savez, signer avec leur sang) des accords contraignants qui affirment qu'ils ne mettront des budgets en place que s'ils sont acceptés par lui! Et si n'importe quel parlement de la zone euro s'avisait à voter un budget différent que celui approuvé par les institutions européennes, il serait légalement annulé.

    Ils veulent même que les pays de la zone euro changent leur constitution et qu'ils écrivent qu'ils obéiront à tous les ordres de Bruxelles.  Tout cela est monstrueux et je dois dire qu'il ne s'agit pas seulement des Européens. Je veux dire que le FMI à Washington, dont les USA sont actionnaires à hauteur de 18%, sont soudainement devenus parties prenante dans ce grand jeu. 

    La semaine dernière, nous avons même vu le commité des Prix Nobel soutenir l'Union Européenne et leur attribuer le Nobel de la Paix. Aussi, il est très très difficile d'ignorer ces voix qui m'ont dit depuis 20 ans que derrière tout cela, il existe un groupe de personne qui veulent créer un Gouverement Mondial Unique.

    J'ai essayé d'ignorer leurs arguments et je disais : ne tombons pas dans le conspirationisme, mais bon sang, il commence à nous regarder droit dans les yeux."

    Concernant l'or,  Farage poursuit : Selon moi, la zone euro va prendre plus de temps à s'effondrer et les sévères crises bancaires sous-jascentes qu'elle cache seront évitées pour encore un moment. Je pense que cela sera reporté jusqu'au moment où le prix de l'or atteindra le sommet qu'il peut atteindre. Cela prendre encore du temps, mais il vaut mieux ne pas se retrouver à cours d'or. Il vaudra mieux ne pas en manquer. Et il s'agit probablement de l'un de ces marchés où il va falloir faire preuve d'un peu de patience. Mais je crois fermement qu'il vaut mieux profiter de chaque baisse du prix de l'or pour en acheter." 


     

     

     

       

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire